La Maison de retraite Saint Remy est un établissement privé appartenant à la Congrégation des Sœurs de Saint Charles, congrégation fondée en 1652 par Joseph Chauvenel.
 

En 1777, donation des bâtiments par l'abbé François Rémi de Ravinelle.

En 1864, donation du pensionnat Cours Léopold par Madame Veuve Clément, née Giverne. Naissance de la maison de retraite St Clément. En 1892, création de la Maison d'éducation et de retraite Saint Remy, chargée d'éduquer les jeunes filles pauvres ou nécessiteuses et d'héberger des personnes âgées.

En 1949, cet établissement change de statut et passe sous la direction de l'Association Saint Remy, association régie par la loi de 1901. L'établissement abandonne sa vocation d'éducation pour se consacrer uniquement à l'hébergement des personnes âgées.

En 1970, l'établissement obtient le bénéfice de l'aide sociale départementale pour les personnes âgées. Le prix de pension du régime commun est alors fixé à 17,59 francs.

En 1979, autorisation préfectorale de créer une cure médicale de 20 lits sur 90 lits existants à St Remy et de 5 lits sur 35 lits à St Clément, donnant droit à la création de 2,5 postes d'aides-soignantes sur les deux établissements.

En 1980, l'Association Saint Remy est dissoute et remplacée par la maison de retraite Saint Remy.

A compter du 1er mars 1986, la capacité des sections de cure médicale passe de 25 places à 37 places et deux postes d'aides-soignantes supplémentaires sont accordés aux établissements.

En 1987, création d'un restaurant et d'une grande salle d'animation au 3ème étage de Saint Remy.

Le 18 juin 1992, création de l'Association de gestion des Maisons de retraite Saint Remy et Saint Clément de Nancy, association loi 1901 à but non lucratif.

De 1996 à 1999, des travaux d'humanisation sont entrepris concernant Saint Remy : mise aux normes de sécurité, cadre de vie, création d'un grand restaurant sur terrasse, au rez-de-chaussée ; celui du 3ème étage se transforme en cafétéria.

De 2001 à 2003, création d'une extension pour assurer l'accueil des 35 résidents de Saint Clément, la capacité de l'établissement est portée de 90 à 125 places et la fermeture de Saint Clément devient officielle en juin 2003. L'établissement se transforme en EHPAD (Etablissement d'Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes).

Le 5 septembre 2005, signature de la convention tripartite entre le Département, l'Etat et l'établissement. Cette convention est valable pour une durée de 5 ans avec effet rétroactif au 1er Juillet 2004.

Engagement de la maison St Remy dans une démarche d'amélioration continue de la qualité.